yunohost sur raspberry même pas peur

Comme je l’ai expliqué dernièrement la fonction première de mon raspberry pi désormais est de faire office de serveur jabber. Le problème que j’ai rencontré dernièrement, depuis que je suis l’heureux acquéreur d’un ZTE OPEN C c’est d’utiliser Loqui IM, la seule, l’unique application client pour XMPP sur firefox OS. Ça ne marche absolument pas, et je pense que c’est lié au problème de certificat. Du fait d’utiliser prosody, je me suis dit qu’il serait peut être temps d’utiliser un autre serveur, j’ai opté pour Yunohost qui embarque Metronome un autre serveur jabber. L’idée c’était de ne pas me casser la tête pour la configuration. Pas mieux, les certificats auto-signés c’est vraiment la plaie de Firefox OS. Pour réaliser les tests, je vous donne la procédure, je suis passé en tethering avec le téléphone, il est à noter d’ailleurs la grande réactivité de l’appareil en ce qui concerne les réseaux wifi et les réseaux edge ou 3G, ce qui m’a permis d’avoir la certitude d’être à l’extérieur de mon réseau, marche pas. En même temps c’est un peu joueur de ma part, je n’ai pas le temps à la journée d’utiliser jabber sur un téléphone, et quand bien même j’ai le temps, je le fais depuis un poste Linux.

Donc yunohost, dans mes derniers essais j’avais trouvé que la latence était trop importante, je craignais aussi les problèmes de sécurité, pour le peu de service que j’utilise, je vais quand même prendre le risque. La procédure d’installation est simple, et décrite ici : Installer YunoHost sur Raspberry Pi. Il y a toutefois quelques bricoles à faire car l’image est daubée. La première chose à faire c’est de se connecter par le biais de ssh une fois que vous avez mis la carte dans le pi. ssh root@l_ip_qui_va_bien, le mot de passe c’est yunohost. L’image est daubée, il y a un problème au niveau des locales, si bien que vous pouvez y aller sur dpkg-reconfigure locales. J’ai rajouté le fr en utf8 et ensuite tout est passé, apt-get update, apt-get dist-upgrade pour faire les mises à jour. Je vous invite d’ailleurs à passer de façon systématique par ssh pour toute mise à jour ou installation de logiciels pour le pi, vous avez la description ici : Moulinette. Pourquoi la ligne de commande ? Tout simplement parce que le pi est tellement long à réagir, parce que j’ai fait plus de 4 installations pour résoudre des problèmes, qu’en visuel il est impossible de comprendre ce qui se passe. Une fois que les mises à jour ont été réalisées, il faut lancer le script de post-installation : yunohost tools postinstall

L’interface est propre, intéressante, facile, elle permet de facilement retrouver ses billes et d’installer les programmes qui vont bien mais aussi les services et d’afficher leur log. Le panneau de l’utilisateur comme on peut le voir ci-dessous est très classe.

Capture d'écran - 02082014 - 16:05:26Capture d'écran - 02082014 - 16:30:41Le projet est intéressant car il permet d’utiliser tous les outils debian de façon simple et propre, je trouve pertinent son système d’aide qui passe par le biais de jabber, c’est cohérent. En effet si vous installez yunohost, du fait d’avoir de façon automatique un compte jabber, l’idée d’un chan xmpp pour l’entraide est plutôt bonne. En outre, c’est fragile, ici le problème des locales, là l’installation d’owncloud que j’ai plantée en supprimant le plugin de la gestion par LDAP par exemple, on sent qu’il y a beaucoup de travail à faire mais c’est la bonne voie.

Capture d'écran - 02082014 - 15:51:43

 

 

6 réactions dans “yunohost sur raspberry même pas peur

  1.  Gilles, , a écrit :

    J’avais essayé y’a un bout de temps Yunohost mais j’avais été vite arrêté par l’absence de “multi utilisateurs”… sinon c’était bien fait en 1.x mais est-ce différent ?

  2.  Cyrille BORNE, , a écrit :
    En réponse à Gilles :
    « J'avais essayé y'a un bout de temps Yunohost mais j'avais été vite arrêté par l'absence de "mul... »
    « J'avais essayé y'a un bout de temps Yunohost mais j'avais été vite arrêté par l'absence de "multi utilisateurs"... sinon c'était bien fait en 1.x mais est-ce différent ? »
      Lire la suite

    c’est totalement multi utilisateurs, trop même je dirais. Pour moi par exemple qui ne vise que le mono utilisateur, je me retrouve avec une gestion complète faite par ldap particulièrement lourde. La désactivation de ces modules entraîne en plus des plantages.

  3.  Gilles, , a écrit :
    En réponse à jesuisunbot :
    « -------
    Le panneau de l’utilisateur comme on peut le voir ci-dessous est très classe.
    -------
    ... »
    « -------
    Le panneau de l’utilisateur comme on peut le voir ci-dessous est très classe.
    -------

    et tellement pas pompé sur le look windows 8. »
      Lire la suite

    Et ? Donc c’est “moche” ou autre avis négatif ? Goûts, couleurs, toussa…

  4.  Roelandt David, , a écrit :

    J’adore le tchat :
    M*: “Cyrille? ze Cyrille Borne ?”
    C*: “Lui-même en personne, le grand Trolleur pourfendeur de veuves éplorées zombies”
    C*: “Suis mon blog, mortel. Tu découvriras la vérité”

    :D

    Bref, j’ai moi aussi installé Yunohost. Ayant dédié mon Pi à XMBC (le NUC n’étant pas aussi satisfaisant que le Pi, il sera dédié à un autre usage) et disposant d’un N40L mi-virtu mi-stockage (oui le RAID n’est pas une sauvegarde, OSEF hein..) , j’ai créé une petite VM pour héberger cette petite solution d’auto-hébergement.

    L’iso était pas mal mais comme je voulais utiliser un disque virtuel pour le système et un autre pour la partie data (/home) je suis finalement passé par une install de debian wheezy puis déploiement de yunohost. Il n’y a en effet pas moyen de sélectionner plusieurs disques?
    Et après j’ai pas mal joué : installation de owncloud, roundcube et Agendav (doublon avec owncloud).
    J’avais alloué 512 Mo de RAM, ça tourne bien mais je suis presque full : 450 Mo utilisé. J’ai paramétré la VM pour passer à 1Go au prochain redémarrage car je n’ai pas fini de déployer des applications. En tout cas pour le moment c’est fluide ! Je ne connais pas la différence de RAM utilisée en l’iso yunohost et une debian standard. J’ai peut être du ménage à faire dans les services.

    L’augmentation de RAM est justifiée car Je vais aussi installer COPS (http://blog.slucas.fr/fr/oss/calibre-opds-php-server) qui vient tout juste d’être packagé. Je l’utilisais déjà sur mon NAS Goflex Home, simple et efficace.
    Peut être transmission aussi et je n’aurais plus qu’à trouver une nouvelle utilisation à ce vieux Goflex (sauvegarde déportée?)

    En tout cas, pour faire un petit auto-hébergement sans se prendre la tête à installer apache/nginx,mysql, owncloud, une messagerie, configurer la sécurité.. c’est juste top !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *