Photographies interdites

Deux séries de photos ont fait l’actualité ces derniers jours. Deux séries pour deux réalités bien différentes et pourtant si proches.

Cet article se limite à la première affaire, celle du jeune Darius, 16 ans, lynché, vendredi 13 juin, laissé pour mort, non loin de la cité des Poètes à Pierrefitte-sur-Seine, dans un caddie [je ne peux m'empêcher de penser à la marchandisation du corps humain] souffrant de graves lésions crâniennes et son décès, quelques jours plus tard, dans la presque indifférence de la presse française, affaire pour laquelle une enquête est ouverte pour « tentative d’homicide en bande organisée ». Pourquoi ? — Oui, pourquoi cette presque indifférence de la presse française ? — Très certainement l’interdiction de diffuser, en France, les photos du jeune homme.

Je signale aux lecteurs de Mediapart qu’un dossier conséquent a été consacré au drame subi par le jeune Darius sur Mediapart. En accès limité. L’information de qualité a un coût.

En France, deux articles de loi encadrent la presse de façon on ne peut plus stricte pour ce qui est de la dignité des victimes et l’identification des mineurs.

Tout d’abord, l’article 39 bis qui punit d’une amende de 15 000 € le « fait de diffuser, de quelque manière que ce soit, des informations relatives à l’identité ou permettant l’identification d’un mineur victime d’une infraction ».

Ensuite, l’article 35 quater qui prévoit que la « diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de la reproduction des circonstances d’un crime ou d’un délit, lorsque cette reproduction porte gravement atteinte à la dignité d’une victime et qu’elle est réalisée sans l’accord de cette dernière, est punie de 15 000 euros d’amende ».

La procureure de la République de Bobigny, Sylvie Moisson, chargée de l’enquête sur le lynchage de Darius, a rappelé dans un communiqué de presse que le « droit français s’oppose à la diffusion de la photo d’une victime mineure, qui a droit à la protection absolue de son image sous peine de poursuites pénales. » Et la procureure d’en appeler les médias à la responsabilité : « Je ne doute pas que le droit et la déontologie de la presse empêcheront en France toute diffusion de cette photo qui n’a de place légitime que dans la procédure de l’enquête criminelle en cours ».

Parenthèse : une de ces photos circule en ce moment sur Diaspora*. Voilà ceux qui la partagent prévenus que cette diffusion est interdite. Fermons la parenthèse.

Est-ce la responsabilité et la déontologie des médias français qui ont évité la diffusion, en France, des photos du jeune Darius ou la peur du gendarme ? — Je publie cet article préventif à la hâte du fait de la diffusion des photos sur Diaspora*. Je reviendrai sur le sujet dans l’article suivant…

Edit : L’image qui circulait sur Diaspora* a été rapidement supprimée du serveur. L’affaire a été promptement gérée par Fla.

Edit 2 : Darius est Gheorghe, il a 17 ans et serait encore dans le coma…

12 commentaires dans “Photographies interdites

  1.  cep, , a écrit :
    En réponse à Christophe :
    « Parce que la diffusion est publique... Il est urgent soit de supprimer l'article soit de limiter sa ... »
    « Parce que la diffusion est publique... Il est urgent soit de supprimer l'article soit de limiter sa diffusion. »
      Lire la suite

    Non.
    Tu dis qu’une photo interdite est diffusée sur diaspora. Éventuellement tu précises que Fla en est l’auteur. Mais pas de lien vers la photo.

  2.  cep, , a écrit :
    En réponse à Christophe :
    « J'ai modifié le lien... »

    Merci.
    On ne peut condamner une pratique en la reproduisant.
    Je comprends et partage ton émotion. il y avait juste une différence d’interprétation.

  3.  Christophe, , a écrit :
    En réponse à cep :
    « Merci.
    On ne peut condamner une pratique en la reproduisant.
    Je comprends et partage ton émotion.... »
    « Merci.
    On ne peut condamner une pratique en la reproduisant.
    Je comprends et partage ton émotion. il y avait juste une différence d'interprétation. »
      Lire la suite

    Il y avait aussi un problème de méconnaissance du droit mais aussi de circulation de l’information : la procureure a été parfaitement claire. Même certaines rédactions de presse ont hésité pour de mauvaises raisons.

  4.  Christophe, , a écrit :
    En réponse à cep :
    « Merci.
    On ne peut condamner une pratique en la reproduisant.
    Je comprends et partage ton émotion.... »
    « Merci.
    On ne peut condamner une pratique en la reproduisant.
    Je comprends et partage ton émotion. il y avait juste une différence d'interprétation. »
      Lire la suite

    La reproduction est une diffusion.

  5.  Christophe, , a écrit :
    En réponse à Waitnsea :
    « http://www.20minutes.fr/societe/1408022-l-etat-de-sante-du-jeune-rom-lynche-est-en-phase-d-ameliorat... »
    « http://www.20minutes.fr/societe/1408022-l-etat-de-sante-du-jeune-rom-lynche-est-en-phase-d-amelioration »
      Lire la suite

    Darius est mort mais Gheorghe, 17 ans, est encore dans le coma…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *