ZTE OPEN C – commençons par le root

Avant de commencer à vous faire un vrai retour sur le téléphone, je vous fais part de mon obsession, le problème du certificat de sécurité personnel sur le téléphone. Concrètement si vous avez votre propre ndd, si vous êtes chez un petit hébergeur, vous ne pouvez pas ajouter votre adresse mail, ce qui est du grand n’importe quoi. Si l’on part du principe que les gens qui vont acheter ce téléphone, son des utilisateurs éclairés, il y a de bonnes chances pour qu’ils possèdent leur propre ndd, liberté, tout ça, ne pas pouvoir installer son propre mail, c’est du n’importe quoi. Je commence à peine à rentrer dedans, on verra notamment qu’il faut prendre le contrôle à distance par la commande adb qu’on qualifiera du ssh de l’android qui fonctionne aussi avec ce téléphone, j’ai compris que j’avais besoin de flasher le téléphone pour arriver à mes fins.

La procédure se passe par ici et se fait exclusivement sous Windows : http://en.comebuy.com/developer-firefox-os-open-c.html

Pour se faire il faut impérativement le pilote usb du ZTE qui n’est pas reconnu par défaut : http://www.ztedevices.com/support/smart_phone/b5a2981a-1714-4ac7-89e1-630e93e220f8.html

La procédure est comme on peut le voir très classique, il faut en outre penser à retirer la carte SIM.

Attention il semblerait qu’il faille cocher la case erase CEFS pour débloquer complètement le téléphone. ATTENTION encore, le téléphone vous vire tout ce que vous aviez, faites la manipulation dès le départ.

Remarque : à partir de maintenant le téléphone peut être mis sous Android 4.4 ce qui serait tout de suite moins drôle, ça marcherait. L’image de téléchargement et la procédure : http://www.prnewswire.com/news-releases/comebuy-unlocked-zte-open-c-with-firefox-os-android-44-kitkat-262102851.html

Je peux désormais me déplacer dans le répertoire data, donc ça marche.

Sans titre

ZTE OPEN C premier déballage très sale

Comme je l’explique assez régulièrement ici les billets sont écrits en décalage, au gré de l’inspiration. Ici c’est du temps réel, amusant, le matin j’écris un billet pour expliquer que je commande le ZTE OPEN C, la magie du différé fait que je le reçois cet après midi. Je vous offre donc un déballage raté du téléphone car nous avons filmé avec l’appareil photo en 160×120, même pas honte, la vidéo reste quand même regardable, je ferai un effort pour la suite. A l’heure actuelle, l’idée est de commencer à récupérer les données, les contacts notamment de l’alcatel et de les importer dans Firefox à partir du vcf.

A la caméra, la présidente du syndicat des enfants, qui essaie de gratter mon téléphone Alcatel, comme toute bonne présidente en quête d’avantages supplémentaires. Nous ferons mieux au prochain coup, je ferai un retour assez rapide, vous pouvez vous en douter. 

J’achète un ZTE Open C sous Firefox OS et ce n’est pas à cause des libristes

Si vous me suivez sur Diaspora* vous savez que j’ai acheté sur Ebay un ZTE OPEN C Latest Firefox OS Dual Core 3G Unlocked Smartphone, ce n’est pas grâce à la presse informatique généraliste, ce n’est pas grâce à la blogosphère libriste, c’est uniquement parce qu’à 53 €, une crise de la quarantaine informatique fulgurante, une curiosité intellectuelle qui n’est pas encore morte et tout de même quelques convictions libristes, que j’achète ce produit. Comme vous le savez, je suis un vrai généreux et vous saurez derrière si ce téléphone est tout pourri, avec les 2M pixels et les 512 de RAM y a des chances, mais surtout savoir si c’est jouable, ce que j’aurai voulu voir à travers toute la blogosphère, mais la faute à pas de chance, ça n’arrive pas. Ce libre si généreux d’habitude lorsqu’il s’agit de pourrir le monde propriétaire, pour nous vanter les mérites de Snowden ou hurler contre la NSA, nous fait des cachotteries alors que le produit va sortir pour la grande distribution, que même les libristes se tâtent pour acheter car il n’y a quasiment aucun retour. Imaginez tout de même, le premier téléphone libre sort en France et on ne trouve aucun article de référence, il n’y pas de matraquage pour rappeler l’importance de la liberté avec un Google omniprésent qui vous traque.

Ah ce n’est pas totalement juste, l’étudiant Marien Fressinaud a tout de même fait son effort dans un premier retour, on a toujours sur diaspora* quelques bribes, quelques informations mais pas de véritable retour, notamment sur des éléments qui sont simples, on sait que le téléphone est livré sous la version 1.3, mais sera-t-il compatible avec la version 2.0 ? D’autres questions encore quant à l’utilisation quotidienne, etc …

Nous sommes ici en présence d’une occasion complètement manquée, il aurait été nécessaire de voir se multiplier les articles sur Firefox OS, des articles objectifs pour que les consommateurs puissent faire ce choix en le faisant de façon avertie, éclairée. Désolant qu’on trouve plus d’articles dans la presse généraliste, des articles qui annoncent mais qui ne traitent pas, des articles photocopies qui n’ont pas de sens.

Fla podadmin de diaposra-fr.org nous répète assez souvent que c’est bien gentil d’avoir des membres mais qu’il est important de ramener des développeurs, il a raison, pas d’utilisateurs sans codeurs néanmoins je reste persuadé que pour qu’un projet vive, il faut qu’il soit connu. Dans la masse des utilisateurs on peut espérer que des développeurs viendront ou des gens qui contribueront d’une autre façon, monétaire peut être, des traductions. Je suis intimement convaincu que dans le libre il y a une chaîne, cette chaîne qui va du type qui code, en passant par les packageurs, les traducteurs, les simples utilisateurs et enfin les charismatique blogueurs qui sont ici pour battre le tambour et le rappel comme je le fais aujourd’hui. Dans le cas du ZTE Open C ce qui sera plus important au delà de son utilisation première c’est le nombre d’exemplaires vendus, si les chiffres de vente sont bons, cela interpellera, et chez les fabricants et chez les éditeurs, plus nombreux seront les cibles potentielles, plus on aura envie de développer pour eux.

Pour en revenir à l’effet blogueur, je vous livre un peu « de moi » je mais ce n’est pas grave c’est la marque de la maison. Le blogueur c’est une figure connue, c’est le commercial, c’est celui qui donne envie ou non. Vous êtes nombreux à pouvoir vous identifier à moi, ou disons avoir une idée, le père de famille, les enfants, les responsabilités et le reste, mes lectures, mes films, mes jeux, mes constructions, je suis pour vous une figure connue que vous appréciez ou au contraire que vous détestez, ce qui compte ici c’est que savez à quoi vous attendre. Si je suis présent sur le réseau diaspora aujourd’hui c’est parce que j’ai vu que dada y était. C’est un garçon que j’aime bien et que je suis depuis des années comme c’est souvent le cas pour les vieux blogueurs, parce qu’il est ce qu’il est, je suis venu. De la même façon nous retrouvons aujourd’hui Christophe, Philippe Scoffoni qui apporte sa caution professionnelle et bien d’autres encore pour la simple et bonne raison que j’y étais et que j’ai matraqué. Alors que le réseau jouissait d’une image catastrophique suite à l’affaire des 200.000 € il est en train de revivre, les blogueurs y sont pour beaucoup.

Prétention ? Même pas. Au milieu des faux avis, des blogueurs vendus, des sponsorisés, les gens sont à la recherche de franchise, de sincérité et de repères. Les utilisateurs de logiciels libres, ces masochistes qui ont fait le choix de la différence font partie de ces gens et nous nous devons de communiquer. La qualité du code, les logiciels, ne font pas tout, il faut impérativement communiquer autour des produits, des projets, ce n’est pas assez le cas pour le téléphone sous FirefoxOS mais rassurez vous, je compte m’y atteler un minimum. $_12Edit : du fait d’avoir crié au scandale, Fla s’est fendu d’un article, ainsi que dada. Pas de secret, il faut taper des pieds pour avoir ce qu’on veut.