Le million, le million !!!

Le mois de juillet vient de s’achever, la moitié des vacances, sic, et je me suis rendu compte que nous avons franchi pour la première fois le cap du million de pages vues sur le blog en 6 ans de présence sur le net. Chiffre assez symbolique, qui veut tout dire et rien dire, entre les bots, le reste, etc … mais une augmentation notoire tout de même du trafic, l’an dernier même époque c’était 400.000 de moins.

Pas de secret, plus on écrit plus on fait du trafic, il faut dire qu’écrire à plusieurs c’est quand même mieux pour écrire plus. Je ne regrette pas le changement de nom de domaine, c’était une nécessité notamment du fait d’écrire à plusieurs Cyrille BORNE ça faisait désordre, une cohérence mais aussi une exemplarité, oui je suis sérieux, je pense qu’ici on donne l’exemple. Tanaleo (toujours pas sur diaspora* c’est pas bien !!!) l’a exprimé dans une série d’articles, on a quand même l’impression que le libre francophone s’il n’est pas totalement mort tourne au ralenti, qu’il y a moins d’engouement et c’est un sentiment que je partage. A l’époque quand je faisais parti de l’équipe du planet-libre (rires dans la salle), j’ai souvenir que nous étions débordés par la redondance des nouvelles, la sortie de Firefox ou la sortie d’Ubuntu pour ne citer qu’elles. Aujourd’hui c’est moins l’euphorie, néanmoins on peut aussi se dire que c’est du fait que les choses dans l’ensemble marchent plutôt pas mal du côté de Linux et qu’une nouvelle version accompagne forcément moins d’enthousiasme, moins de nouveautés, plus de continuité.  D’ailleurs, l’arrivée du ZTE OPEN C et par le fait d’un Firefox OS en France à pas cher, montre que l’esprit de bidouille et de bricolage n’est pas mort, pour preuve l’apparition d’articles complets sur la thématique.

Pourquoi exemplaire ? Tout simplement parce qu’avec une blogosphère française moins active, il est nécessaire de tenir le cap, d’offrir une thématique autour du libre, se rassembler autour de cette thématique au même endroit à plusieurs c’est exemplaire, non seulement nous concentrons l’info mais nous ne la traitons pas nécessairement de la même façon selon nos sensibilités. Chez les personnes qui tiennent le cap on peut citer encore Frédéric Bezies qui maintient la thématique du test des distributions, ou Laurent de la Vache Libre qui publie les sorties et les découvertes logicielles sous Linux. L’idéal serait bien évidemment d’être tous au même endroit mais c’est une autre histoire. 

La plate-forme francophone commune est indéniablement Diaspora*, c’est vraiment le lien incontournable pour tisser le lien entre toutes les individualités du monde libre. On a beau parler de l’entre-soi, il n’empêche que j’en reviens toujours à ce que je pense, la force d’un réseau où les gens n’y sont pas par hasard, c’est bien le partage de connaissances. Diaspora* doit je pense, même si cela parait sectaire, se présenter non pas comme une alternative à Facebook mais bien comme un réseau de personnes désireuses de ne pas tomber dans les mammouths manipulateurs du réseau social. Avec cette étiquette, on arrivera quand même à fédérer mais aussi écrémer, que Diaspora* ne devienne pas un jour le nouveau twitter car les gens en ont marre de facebook, que les gens qui viennent à Diaspora*, à Firefox OS ou à Linux le fassent en tout état de cause.

Digression sévère pour annoncer ce million, mais ce n’est pas comme si vous n’aviez pas l’habitude, désormais le but est d’arriver à 10 millions.

Bédés

Arawn a l’air de s’ennuyer sur son trône, lui qui est devenu un roi, un dieu, craint et respecté par tous. Cela dit, Paris ne s’est pas fait en un jour et avant d’en arriver là, une histoire, une longue histoire. Tout démarre avec la maman, une super guerrière de la mort qui se donne à un homme, un super guerrier de la mort qui tue, de leur union ne pouvait naître que des supers guerriers de la mort. Malheureusement alors qu’ils vivaient paisiblement, ils ont le tort d’héberger un homme, un homme intriguant qui possède un drôle de chaudron qui parle, il forge une épée pour le super guerrier de la mort, et la faute à pas de chance il le tue avec et viole la super guerrière qui pas très contente lui tranche la tête avec cette même épée qui comme vous pouvez le constater sert déjà beaucoup alors qu’elle est neuve. De cette union naîtra deux jumeaux ce qui lui donne quatre enfants dont Arawn. Notre super guerrière a en sa possession les osselets du destin, à chaque fois qu’elle les jette, une prédiction, la destinée lui explique que ses quatre fils vont passer leur vie à se poutrer, et que parmi eux il y aura un Dieu, on sait déjà qui a gagné la guerre mais il faut quand même nous raconter comment on en est arrivé là. Arawn, est une très grande série, avec un dessin qui déchire tout, des bastons grandioses, Arawn se hisse au niveau des chroniques de la lune noire avec un dessin à la Simon Bisley, incontestablement l’une des meilleures bédé du genre.

livre-bran-le-maudit-1Block 109 : New York 1947 est ce qui s’appelle une uchronie ce n’est pas une bédé futuriste ou une bédé d’anticipation, c’est une bédé dans laquelle un élément d’histoire et modifié et par le fait toute l’histoire qui suit est bien évidemment différente. En 1941 Hitler est assassiné, l’Allemagne Nazie n’a d’autre choix que de réorienter sa stratégie et le fait vers le développement des armes nucléaires qu’elle balance à foison sur les USA au point de gagner la guerre. Comme si ce n’était pas assez, elle lance sur les states un virus mortel qui transforme les humains en espèce de zombis. La bande dessinée vous le noterez réalise la performance de mélanger des zombis et des nazis qui sont les héros de cette aventure. En effet pour une raison qui nous est inconnue mais qui nous sera révélée à la fin, on envoie une équipe de six hommes percer un coffre situé en plein New York dévasté. Bien foutu, bien graphé, prenant, le seul regret c’est la fin en sucette. La bédé reste à lire. 

Couv_139745Notre bonne vieille terre, le futur, l’apocalypse bien sûr, les êtres humains ne sont plus ce qu’il étaient, réduits au rang d’animaux, ils se baladent à poils dans ce qui reste des rues. Les patrons désormais, les chats. Organisés, ils vivent dans des villages de type moyenâgeux, les chats sont pépères et vivent dans la paix la plus complète un peu quand même ennuyés par les loups qui en sont aux balbutiements de la parole mais qui en sont surtout à prendre les armes pour poutrer tout ce qui bouge. Parmi ces chats, l’un d’eux fait un rêve récurrent, il voit un dernier être humain, enfin un être humain en état on va dire, qui serait immortel. Nous voilà partis pour l’aventure, le chat et son disciple partent à la recherche du dernier homme qui est en fait une femme enceinte, mise en conserve sous Notre Dame de Paris. Chats est une bande dessinée qui fait penser à l’univers des eaux de Mortelune en beaucoup moins sale quand même, on retrouve la France dans l’univers post-apocalyptique, le côté road movie, l’évolution des espèces, les insectes pour les eaux. Assez captivant, amusant, intriguant, on se demande comment ça va finir, à lire.

chats01

ZTE OPEN C, ajouter des programmes externes. Quelques remarques supplémentaires. Diaspora.

Ce n’est pas parce que j’ai l’air euphorique que c’est la fête. Pour exemple, une seule application disponible pour faire client jabber, la faute à pas de chance elle ne marche pas avec mon serveur jabber prosody. Aucun message d’erreur, rien, il faudra creuser, Marien Fressinaud explique qu’en changeant le mot de passe ça passe, je ferai l’essai ou pas. Donc une seule application disponible sur le market, la question qu’on peut naturellement se poser, c’est de se dire qu’à l’instar des apk, des markets alternatifs d’Android, est-il possible d’installer d’autres applications sur Firefox OS. Oui c’est possible, et ce de la façon suivante. En fait tout se passe au niveau de votre poste, dans firefox, dans la barre d’adresse vous faites about:app-manager, vous avez alors l’interface suivante qui apparaît. Pour connecter le téléphone, on installera le plugin ADB Helper qui comme on le comprend va utiliser le protocole adb qu’on a déjà vu ses derniers jours, il faudra passer la commande adb forward tcp:6000 localfilesystem:/data/local/debugger-socket pour voir apparaître le téléphone. Dès lors il est possible d’installer des applications tierces, j’ai par exemple téléchargé l’application anne sur github, décompressé le répertoire, et fait pointer dessus, ça marche tout seul. Bon ça ne marche pas plus en tant que client, mais c’est bon de savoir que ça marche pour l’installation. Cette astuce m’a été donnée par dada dans diaspora* elle avait été donnée par Igor dans son long billet de blog sur son téléphone sous Firefox OS. N’allez pas croire que je fais le forcing pour diaspora*, en fait si, mais c’est réellement the place to be pour les libristes et notamment pour les possesseurs de téléphones Firefox OS où les trucs et astuces fusent dans tous les sens. Pour exemple, alors que sur Android vous avez un bouton pour passer d’une fenêtre à l’autre, une pression longue sur le bouton central permet d’avoir l’équivalent du alt tab ou windows tab et de faire défiler les fenêtres et de fermer les applications de façon définitive. La communauté diaspora* de plus s’enrichit de jour en jour, on notera l’arrivée de Jpfox ou du poney magique Coreight qui poursuit son parcours initiatique dans le logiciel libre. Si vous voulez des astuces, de l’aide, francophone notamment, je ne peux que vous inviter à nous rejoindre.

J’ai beaucoup donné ces derniers temps avec des billets rédigés à chaud qu’il faudrait reprendre et corriger, sans moi comme vous pouvez vous en douter je suis l’homme de l’écriture instantanée, néanmoins je pense avoir quand même pas mal dégrossi pour qui veut se lancer dans l’aventure. Christophe est désormais possesseur du téléphone, j’attends désormais ses retours, comme ceux des autres, place aux jeunes en quelques sortes.