ZTE OPEN C – un peu après

On va essayer de balayer un peu quelques questions qui me paraissent de base. Sachez qu’à l’heure actuelle j’ai flashé le téléphone pour le passer en root ce qui est indispensable pour faire certaines manipulations, néanmoins au moment où j’écris ces lignes, j’ai bloqué les mises à jour après le root. Comprenez qu’on est réellement dans le domaine de la cascade et c’est peu de le dire, l’idée c’est monter le téléphone en 1.4 ou 2.0 ou même 2.1 et c’est là même dans cette introduction que vous trouverez ma conclusion. les Linuxiens qui trouvaient le temps long avec des choses qui marchaient trop bien vont pouvoir retrouver des véritables sensations perdues. Je bataille pour ajouter mon mail, c’est extraordinaire, j’ai l’impression de me revoir il y a quelques années et pleurer de bonheur quand j’avais réussi à avoir le son sur ubuntu après avoir compilé mon driver. Par le fait vous l’aurez compris, pour entendre, apprécier ce message qui est à la limite de l’hérésie, il faut être Libristo barbu Linuxien.

A qui s’adresse le téléphone ?
  • D’après ce qui précède on comprend facilement qu’il s’agit d’un téléphone pour les Linuxiens, les vrais, les bonhommes, pas les habitués des interfaces graphiques. Je suis en train de compiler comme un homme la version de gaia adaptée, tout le monde ne peut pas le faire, ne le fera pas.
  • Ce téléphone ne conviendra pas aux ados, aux enfants, dans la même dynamique de ce qui peut poser des problèmes sous Linux, exit les jeux, les applications comme les autres, ici on est limité et dans le spécifique on ne pourra pas faire comme les copains.
  • Ce téléphone ne conviendra pas aux geeks, aux Windowsiens. En effet ce n’est pas un outil geek, c’est un outil de développement, c’est pour les gens qui veulent avoir les mains dedans, il faut en baver pour que ça marche.
  • Ce téléphone conviendra à votre grand mère ou à votre mère. Une interface rapide, simple, des applications de base et ça marche. Pour être honnête, je ne peux pas réellement dire ce qui ne marche pas à part le problème de l’ajout des mails non traditionnels, un obstacle que je tiens à franchir. Comprenez qu’il est plus facile d’ajouter un yahoo mail, un gmail ou même un compte exchange en à peine quelques secondes que votre mail personnel. Mozilla ici, et je distingue bien Mozilla de ZTE, fait une énorme erreur en n’ayant pas publié un correctif, sachant que nombreux seront parmi les acheteurs des utilisateurs de logiciels libres qui pour rester libre n’ont plus de compte chez les gros de l’internet, c’est une aberration qu’il faille bricoler des bdd à la main pour valider son certificat.

En conclusion, ce téléphone s’adresse aux bricoleurs ou éventuellement à des personnes qui ont de petits besoins.

L’APN

Je râlais sur le capteur de 2M, les photos sont dégueulasses mais suffisantes pour mon utilisation personnelle. Pour ma part, l’important c’est de pouvoir prendre des photos pour les mettre sur le blog ou sur diaspora, je n’ai pas de grosses exigences, si je veux faire des vrais photos, je prends un appareil photo. Il est à noter que la galerie est confortable. Plutôt qu’un long discours, deux photos, intérieur, extérieur, on notera que contrairement à la documentation française, il n’y a pas de flash ce qui serait n’importe quoi pour une si faible capacité.

Ce qui est positif

Malgré de faibles capacités techniques, l’expérience est particulièrement fluide, intuitive, simple. Le téléphone est réactif, plus réactif en tout cas que mon smartphone One Touch, on lit ses mails plus vite, on navigue plus vite etc … La navigation est moins touffue, l’interface est réussie. La qualité téléphonique est aussi meilleure, le son est plus clair que mon Alcatel. Ce qui est intéressant c’est la véritable ouverture du téléphone, on a l’impression d’être passé chez l’assembleur. Je peux mettre indifféremment android ou firefox OS, demain peut être Linux ou Tizen si les bidouilleurs s’y intéressent. Il s’agit d’une véritable réconciliation avec le monde si fermé des smartphones.

Ce qui est très négatif

On pourrait penser que la géolocalisation à Dijon (ha ha ha !!!), la difficulté pour l’ajout du certificat de sécurité, l’aspect pas fini sont des facteurs négatifs. Pour ma part, avec l’ouverture du téléphone, je me dis que cela ne peut qu’évoluer et s’arranger. La véritable pénibilité c’est la documentation, son absence, le comportement des contributeurs. Comprenez qu’on peut voir beaucoup de choses sur le net, mais c’est un anglais, c’est mal écrit, c’est peu clair, il est nécessaire de recouper une dizaine d’articles pour recouper les informations. Fla faisait un article dernièrement sur le rôle des blogueurs, a écrit quand Cyrille nous dit « que personne ne parle de la sortie de Firefox OS » et que je vois l’annonce officielle suivie de la liste que l’on a dressé entre contributeur mozilla des articles annonçant la sortie, je me dis qu’il y a quand même un petit décalage. Je confirme ce que je dis, avec ma série d’article et ce n’est pas de la prétention, on commence à rassembler tout ce qu’on aurait voulu savoir sur le téléphone mais que personne n’a écrit avant.

M’annoncer qu’un téléphone libre sort c’est gentil, moi je veux des détails techniques, je veux des tutos, je veux comprendre, rien actuellement ne va dans ce sens, en espérant que les possesseurs du ZTE OPEN C vont finir par se réveiller.

Edit : à l’heure actuelle la principale source d’infos francophone c’est indéniablement diaspora* où nous sommes plusieurs possesseurs du téléphone. N’hésitez pas à créer un compte pour nous rejoindre toutes les informations ne passant pas de façon publique.

HandyLinux 1.6, ça continue d’avancer

Au cas où vous auriez raté un épisode, HandyLinux est le fork le plus intelligent qu’on ait pu voir depuis des années. Basée non pas sur Ubuntu mais sur debian stable, un signe d’intelligence, une documentation très conséquente, une équipe française particulièrement sympathique, un forum dynamique et une interface qui fait penser à Android facilitant largement l’utilisation de la distribution pour des gens n’ayant pas énormément de compétences.

Dans cette nouvelle mouture le HandyMenu est désormais facilement modifiable par un système de glisser déposer depuis les outils disponibles, c’est mieux mais ce n’est pas encore parfait. Pour exemple on va pouvoir accéder directement à la page facebook, vous voyez ici j’ai tenté de faire un raccourci pour glisser diaspora* mais ce n’est pas possible depuis le bureau Xfce si bien qu’il faudra faire une édition à la main pour certaines choses encore. J’ai fait une demande d’évolution afin de pouvoir passer un lien à Chromium. En effet avec la multiplication des services en ligne, de nombreuses applications en local peuvent être remplacées par des applications web, je pense que c’est judicieux.

Chaque nouvelle version apporte son lot d’évolution dans le bon sens, vous pouvez contribuer de différentes façons comme en apportant un soutien au projet comme précisé sur la page dédiée. Actuellement Arpinux travaille sur un script qui permet de purger HandyLinux pour ne laisser que l’environnement Debian, afin d’assurer à un moment le passage de témoin. On notera enfin que la distribution vient d’arriver dans le fameux classement distrowatch avec une entrée assez fracassante puisque sur les sept derniers jours elle entre directement au top 10.

ZTE OPEN C – commençons par le root

Avant de commencer à vous faire un vrai retour sur le téléphone, je vous fais part de mon obsession, le problème du certificat de sécurité personnel sur le téléphone. Concrètement si vous avez votre propre ndd, si vous êtes chez un petit hébergeur, vous ne pouvez pas ajouter votre adresse mail, ce qui est du grand n’importe quoi. Si l’on part du principe que les gens qui vont acheter ce téléphone, sont des utilisateurs éclairés, il y a de bonnes chances pour qu’ils possèdent leur propre ndd, liberté, tout ça, ne pas pouvoir installer son propre mail, c’est du n’importe quoi. Je commence à peine à rentrer dedans, on verra notamment qu’il faut prendre le contrôle à distance par la commande adb qu’on qualifiera du ssh de l’android qui fonctionne aussi avec ce téléphone, j’ai compris que j’avais besoin de flasher le téléphone pour arriver à mes fins.

La procédure se passe par ici et se fait exclusivement sous Windows : http://en.comebuy.com/developer-firefox-os-open-c.html

Pour se faire il faut impérativement le pilote usb du ZTE qui n’est pas reconnu par défaut : http://www.ztedevices.com/support/smart_phone/b5a2981a-1714-4ac7-89e1-630e93e220f8.html

La procédure est comme on peut le voir très classique, il faut en outre penser à retirer la carte SIM.

Attention il semblerait qu’il faille cocher la case erase CEFS pour débloquer complètement le téléphone. ATTENTION encore, le téléphone vous vire tout ce que vous aviez, faites la manipulation dès le départ.

Remarque : à partir de maintenant le téléphone peut être mis sous Android 4.4 ce qui serait tout de suite moins drôle, ça marcherait. L’image de téléchargement et la procédure : http://www.prnewswire.com/news-releases/comebuy-unlocked-zte-open-c-with-firefox-os-android-44-kitkat-262102851.html

Je peux désormais me déplacer dans le répertoire data, donc ça marche.

Sans titre